Categories

Accueil > Pédagogie > Autonomie et responsabilité

1997
Loïc Dayot

Autonomie et responsabilité

Ces deux valeurs sont quelque peu confuses. On y revient donc un peu pour éclaircir les esprits. Attention : c’est une interprétation des choses (partagée par beaucoup, heureusement).

Il est vrai que la notion d’autonomie et celle de responsabilité sont très liées, sans pour autant être confondues. L’une va rarement sans l’autre.

Les définitions...

L’autonomie représente la compétence de l’individu (ou le groupe) à réaliser une tâche. De ce fait, l’individu (ou le groupe) est indépendant. Une définition politique est : “ Liberté politique d’une société qui se gouverne par elle-même ”.

La responsabilité est la prise de conscience par l’individu (ou le groupe) qu’une tâche doit être réalisée. Responsabilité morale : “ solidarité de la personne humaine avec ses actes, qui s’en reconnaît l’auteur et qui, eu égard à leur intention, en assume le mérite et le démérite, ce qui implique donc conscience et liberté de l’agent ”.

Exemple donné par Caroline sur le rangement de la salle de jeux de ses deux enfants.

- Autonomie : peu à peu, les parents ont appris aux enfants à ranger leurs jouets en les classant, en donnant des couleurs, des bacs de rangements. Enfin, les enfants peuvent seuls ranger la salle de jeux sans l’aide des parents. Ils sont autonomes dans le rangement de la salle. Ça ne veut pas dire qu’ils vont le faire sans que Caroline ne le leur dise.

- Responsabilité : d’une manière ou d’une autre (absence des adultes dans la pièce, appropriation du lieu dès le premier âge...), les parents ont fait comprendre aux enfants que la salle de jeux est la leur, qu’ils sont responsables de ce lieu (i.e. c’est de leur ressort qu’il soit dans un état ou un autre, qu’il soit utilisé ou non, la fierté et/ou la honte leur revient).

L’autonomie sans la responsabilité : les enfants sont capables de ranger, mais ne le font que lorsqu’on les y oblige, pas forcément quand il y en a besoin.

La responsabilité sans l’autonomie : les enfants ont conscience que la salle de jeux est bien plus pratique et plus agréable surtout, lorsqu’elle est rangée ; en revanche, ils ne savent pas comment ranger, il leur faut de l’aide.
Voilà pourquoi les deux valeurs sont imbriquées et parfois mélangées.

Si c’est pas clair, on pourra en discuter plus tard.

Rappel de ce qu’est la sociabilité : définition du dictionnaire
“ Sociable, Sociabilité : Avec qui il est facile de nouer des relations et qui se plaît dans la société des autres ; ce qui caractérise la sociabilité, c’est l’aptitude à vivre en société. ”
Le mot “ sociabilisation ” n’existe pas.

Commentaires

1 Message

  • Votre nom 27 décembre 2014
    14:50

    Bonjour,

    Une remarque : être autonome n’est pas être forcément indépendant. Dans l’exemple cité les enfants sont indépendants car ils savent ranger seuls la salle de jeu ET ils sont autonomes car ils la rangent à la fin de leur jeu sans qu’un adulte ne leur disent.

    repondre message

Répondre à cet article